logo_DIM_okILEdeFrance_2019_150.jpg

Appel à projet 2021-1

Équipement au fil de l'eau

okonomi_equip_5.v2_lores.png

Manifestations d'intention > GRAAL

Projet d’acquisition d’un GRAnulomètre à diffrAction Laser
destiné aux études (paléo)environnementales, (paléo)climatiques et archéologiques (GRAAL)

Porteur

Charlotte Skonieczny (UMR GEOPS 8148, Orsay) : charlotte.skonieczny@université-paris-saclay.fr

Ce projet fédère pour l’instant deux partenaires que sont le Laboratoire de Géosciences Paris-Saclay (UMR 8148 GEOPS, Université Paris-Saclay) et le Laboratoire de Géographie Physique (UMR 8591 LGP, Universités Paris 1 et Paris 4). Il s’inscrit également dans deux axes scientifiques du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux que sont « Paléo-environnements et taphonomie » et « Fossiles et témoins de vie ancienne ».

Projet

L’étude de la distribution en taille (granulométrie) des particules organiques et inorganiques composant des échantillons naturels de nature variée (sols, sédiments, aérosols...) est essentielle dans la compréhension d’un certains nombres de processus et de mécanismes dans les domaines des géosciences au sens large et notamment dans le cadre d’études (paléo-) environnementales, (paléo-) climatiques, micropaléontologiques et/ou archéologiques.
La diffraction laser est une technique de mesure de la taille des particules adaptée pour des matériaux allant de quelques centaines de nanomètres à plusieurs millimètres. Les principaux atouts de cette technique sont sa rapidité de mesure permettant l’étude de grandes séries d’échantillons, sa répétabilité (de grands nombres de particules sont analysés à chaque mesure), sa rétroaction instantanée (surveillance et contrôle du processus de dispersion des particules). La plateforme analytique Géosciences Paris-Saclay (PANOPLY) est équipée depuis une quinzaine d’année d’un granulomètre Malvern Mastersizer 2000 et d’une unité de dispersion Hydro G. Ce système de dispersion automatisé de grand volume est adapté́ aux applications pour lesquelles la disponibilité de l’échantillon n’est pas limitée.
Le projet GRAAL vise en premier lieu à renouveler cet équipement vieillissant (pannes régulières liées à l’usure de pièces maîtresses, incompatibilité des anciens logiciels avec les nouveaux systèmes d’exploitation informatiques) dans le but de poursuivre les recherches menées par les équipes actuellement utilisatrices, notamment dans les domaines des paléo-environnements et de la paléoclimatologie et plus particulièrement pour les études s’intéressant aux relations « Homme-Climat » sur différentes échelles de temps. Pour répondre à ces objectifs scientifiques, ce projet vise à acquérir le granulomètre à diffraction laser dernière génération Malvern-Panalytical Masterziser 3000 couplé à l’unité de dispersion en voie liquide Hydro LV (nouvelle version de l’Hydro G). Au-delà de l’aspect « jouvence » de cette acquisition, ce projet vise également à acquérir une seconde unité de dispersion en voie liquide : l’Hydro SM. Cette dernière est adaptée pour l’analyse d’échantillons dont la quantité est un facteur limitant et/ou dont le dispersant doit contenir des solvants organiques. Cette seconde unité de dispersion permettra de répondre à de nouveaux objectifs scientifiques récemment développés par les chercheurs impliqués dans ce projet travaillant sur des microquantités de particules comme par exemple des échantillons de poussières minérales enregistrées dans les carottes sédimentaires marines ou encore sur des sédiments entourant certains vestiges archéologiques parfois complexes à rapatrier en France en grande quantité.

Accès

L’équipement sera localisé au laboratoire GEOPS sur le site du Campus d’Orsay de l’Université Paris-Saclay. Il sera intégré à la plateforme analytique PANOPLY qui met à la disposition de la communauté scientifique un éventail de ressources haute technologie pour les analyses géochimiques et minéralogiques dans le domaine des sciences de la Terre. Il sera sous la gestion scientifique du porteur de projet et des personnels techniques de la partie « minéralogie » de la plateforme. Un technicien est dédié à la préparation des échantillons et de leur analyse sur le granulomètre laser. L’instrumentation sera ouverte aux membres du DIM-MAP souhaitant réaliser des analyses granulométriques et plus particulièrement celles de microquantités.

Personnes connectées : 1