logo_DIM_okILEdeFrance_2019_150.jpg

Appel à projet 2021-1

Équipement au fil de l'eau

okonomi_equip_5.v2_lores.png

Manifestations d'intention > MIB-NOIRoeS

Manifestation d’intention : DIM Matériaux anciens et patrimoniaux au fil de l’eau

Projet : Base de données MIB-NOIRoeS - Méthode d’Interface et de Base de données pour le projet NOIRoeS

Établissement : CNRS

Laboratoire : IPANEMA USR3461

Porteur : Serge Cohen

IPANEMA souhaite développer une base de données et son interface, dans le cadre du projet NOIRoeS (Nouveaux outils interdisciplinaires pour la restauration des œuvres de Pierre Soulages - EUR Humanité Création et Patrimoine 2020-2023, CY Cergy Paris Université) porté par Pauline Hélou-de La Grandière, visant à recenser et organiser des informations techniques, historiques et de conservation des œuvres de Pierre Soulages. L’aspect novateur de ce projet de base de données réside dans la prise en compte les aspects liés aux altérations et aux restaurations, ce qui n’a jamais été implémenté à notre connaissance dans les bases de données sur les œuvres d’art jusqu’ici.

Les bases conceptuelles du projet, en termes tant de structure que de représentation, ont été posées dans le cadre d’un stage de M2. Ce travail de classification des typologies des données, hétérogènes à la fois du point de vue de leur format que de la nature des informations qu’elles comportent, a permis d’aboutir à une première version de la structure de la base de données à construire. Ce même travail va se conclure par le développement d’un pilote portant sur un seul des champs de la base de données : l’histoire sociogéographique de chaque œuvre. Le projet MIB-NOIRoeS vise à poursuivre ces premiers développements, étendre le pilote susmentionné au traitement de l’ensemble de la typologie visée par le projet NOIRoeS. Ce travail s’inspirera notamment des protocoles développés dans le cadre de la TEI (Text encoding initiative), et en particulier en exploitant la partie du modèle de la TEI permettant la représentation des supports de textes dans leur multitude de forme. Dans un second temps le projet visera à concevoir et implémenter les outils de représentation de ces données pour en permettre l'exploitation dans le contexte de la conservation/restauration. Une partie importante de ce développement consistera à proposer une méthodologie robuste pour articuler les parties publiques et privées du système de données : Il s’agit d’abord de pouvoir, à tout moment, tracer la source des informations stockées dans le système de données, pour pouvoir en démontrer la portée de diffusion. Ensuite, une solution technologique appropriée doit permettre à la fois le recoupement et la compartimentation des données pour garantir le bon niveau de diffusion pour chaque typologie de donnée.

La mise en place de cet outil, en vue de sa mise à disposition des chercheurs, ouvre la voie à plusieurs axes de recherche : il s’agit notamment d’établir un catalogue raisonné de l’histoire sociale et matérielle des œuvres, de mettre en évidence et représenter les corrélations qui existeraient entre histoire matérielle (expositions, restaurations, provenances variables), matériaux constitutifs (présence de certains pigments et liants, utilisation de certains supports) et état de conservation actuel. Au-delà du projet NOIRoeS, cet outil pourra intéresser les experts des matériaux de la création et de la conservation, dont les références sont généralement basées sur des modèles artificiels (des vieillissement accélérés ou des modèles de laboratoire sont généralement utilisés pour évaluer les produits et les méthodes de conservation-restauration) : ici, les données historiques relatives aux œuvres permettraient d’évaluer concrètement les influences de chaque facteur sur la conservation et la présentation des œuvres d’art.

Personnes connectées : 1